Diversification alimentaire bebe
Logo hamstouille
La vitamine D assure la minéralisation des os et des dents en période de croissance et permet l’assimilation du calcium et du phosphore par les intestins et l’organisme. Une carence en vitamine D peut donc être extrêmement grave et entraîner un rachitisme.
Cette vitamine, qui est en réalité un pré-pro-hormone, est principalement produite par l’organisme lors de l’exposition à la lumière du soleil. On la trouve également dans les poissons gras et les œufs.
Les bébés ne sont pas exposés au soleil et le lait (qu’il soit maternel ou infantile) ne contient pas assez de vitamine D pour couvrir leurs besoins. Les femmes enceintes et allaitantes peuvent recevoir une supplémentation en vitamine D (sous forme de compléments alimentaires), mais les données sont actuellement limitées pour évaluer les avantages que présente cette supplémentation pour le nourrisson.
C’est pourquoi tous les enfants doivent être supplémentés en vitamine D dès la naissance.

En l’absence de risque particulier, les enfants de moins d'un an doivent recevoir 10ug de vitamine D par jour (soit 400UI/jour). L'Anses ne semble plus faire de différence entre les bébés allaités et ceux qui sont nourris avec une préparation pour nourrisson depuis le 22 avril 2021.
La vitamine D se donne sous forme de gouttes ou de spray. Les pédiatres prescrivent généralement un des deux médicaments suivants : Zyma D ou Adrigyl. Mais beaucoup de parents ont remarqué que ces deux médicaments sont la cause des reflux de leur bébé (voir article sur le RGO). En effet, il semblerait que les essences de citron et d’orange, ajoutées dans les deux produits en tant qu’excipients, ne soient pas faciles à digérer pour les nourrissons.
Il est donc parfois nécessaire de changer de vitamine D. Dans ce cas, il est indispensable d'en parler à son pédiatre pour trouver une alternative efficace et adapter la posologie. En effet, l'ANSM a alerté les professionnels sur plusieurs cas de surdosage (qui peut être extrêmement grave). Chaque formule a son propre taux de vitamine D, donc une goutte de la formule X peut être 10 fois plus concentrée en vitamine D qu'une goutte de la formule Y... Il est donc indispensable de demander à un professionnel de vous indiquer la posologie exacte pour votre bébé en fonction de la formule choisie. Attention, certains compléments alimentaires ou probiotiques contiennent aussi de la vitamine D, il ne faut donc pas cumuler les supplémentations sans avis médical.
En cas de non tolérance du médicament prescrit, nous recommandons généralement la vitamine D3 vegan de chez aRgalys qui est extraite du Lichen Boréal et associée à de l'huile de colza bio et de la vitamine E pour une meilleure absorption. Elle se présente sous forme de spray, et un spray correspond à 500UI (très proche de la dose recommandée). Le spray permet de bien contrôler la dose donnée à l'enfant contrairement aux gouttes qui parfois tombent trop vite dans la bouche de l'enfant. Nous avons un code promo de 10% si vous l'achetez sur leur site : hamstouille10.

Dans certaines situations pathologiques ou à risque, des doses plus importantes (jusqu'à 25ug par jour) peuvent être prescrites par le pédiatre/médecin.

 

Sources :
Vidailhet et al., Vitamin D: still a topical matter in children and adolescents. A position paper by the Committee on Nutrition of the French Society of Paediatrics. Arch Pédiatr 2012;19:316-28.
https://www.who.int/
https://www.anses.fr/fr/content/les-r%C3%A9f%C3%A9rences-nutritionnelles-en-vitamines-et-min%C3%A9raux#D